Les bières brunes sont de retour !

Edito : Les bières brunes sont de retour !

Dans la bière comme dans la mode, le noir est éternellement chic. Black is back et c’est une bonne nouvelle. L’Europe a tant aimé les bières sombres, qui jusqu’au XVIIIe siècle, offraient des robes ambrée à noire ! Elles ont perdu du terrain face à la montée en puissance des pale ales et des lagers, au point de disparaitre de certains pays. La bière sombre, acajou, brune ou noire, devenait une exception ou une expérience particulière comme lors d’un séjour en Irlande par
exemple.


Le renouveau de la brasserie artisanale a remis au goût du jour le côté obscur de la bière, avec ses malts torréfiés porteurs d’arômes de café, cacao, révélés par le feu. Et le consommateur apprend à dépasser la couleur et à construire une approche par style, qui s’appuie sur des expériences centenaires, renvoie à la recette, aux ingrédients et aux méthodes mises en oeuvre par le brasseur.


Il y a profusion de bières sombres, pour tous les usages, et dans de nombreux pays européens. Une constante : une couleur sombre mais de nombreuses recettes qui offrent des bières tantôt légères, en dépit des a priori, tantôt rondes, fortes et généreuses qu’on explore patiemment, tantôt douces et crémeuses, à la robe acajou, qui se dégustent comme une vraie gourmandise.


Et au-delà des traditions, la bière a ceci de magique qu’elle permet toutes les audaces. La rencontre de l’IPA du nord-ouest américain, résineuse aux arômes d’agrumes, et du malt torréfié, a produit un bel hybride nommé Cascadian dark ale ou black IPA, alliant le meilleur des deux mondes et déclinée désormais en France avec succès. Les bières sombres suivent le chemin de la redécouverte de l’amertume avec de nouvelles saveurs qui renouvellent notre quotidien.

Retrouvez l’intégralité du dossier de presse avec les recettes de Pierre Sang et les recommandations du biérologue Guirec Aubert ici :