Dossier Bière de Noël 2019

Bière et champignons, à table bon compagnons !

AVEC LES PREMIERS FROIDS DE L’HIVER, LA BIÈRE DE NOËL EST DE RETOUR,PARÉE DE SA ROBE BRILLANTE ET AMBRÉE !

Par ses arômes épicés, soutenus par un mélange de malts pâles ou plus torréfiés, la Bière de Noël se prête à de savoureuses alliances. Son goût particulier et sa mousse crémeuse lui donnent caractère et rondeur en bouche et permettent une multitude d’associations gustatives. Ses couleurs, de l’or à l’acajou, promettent originalité et accords savoureux sur toutes les tables de fête, où souvent les champignons, si riches et variés en goût, sont invités, des plus simples aux plus sophistiqués comme les morilles ou les truffes. Cultivés, sauvages, frais ou surgelés, séchés ou en bocaux, les champignons offrent une multitude de saveurs et de textures, se consomment seuls, crus, ou cuits mais prêtent aussi volontiers leurs arômes aux plats en sauce de viandes ou de poissons. Cette année, aux côtés des Bières de Noël, nous trouverons donc pleurotes, trompettes de la mort, girolles et truffes… des champignons qui sauront faire ressortir les notes de sous-bois, de compote de fruits jaunes ou de fruits secs des bières d’hiver. La Bière de Noël se déguste à la pression ou en bouteille, de mi-novembre à fin décembre. Elle se consomme de préférence entre 4° et 7°.

BIÈRE DE NOËL : UNE TRADITION PERPÉTUÉE


L’origine de la Bière de Noël remonte au XVIIème siècle. À l’automne, pour
pouvoir stocker leurs récoltes d’orge et de houblon, les brasseurs devaient vider les récoltes restant de l’an passé. Ils utilisaient alors ces matières premières pour créer un dernier brassin, plus riche en malt et en houblon que leurs cuvées habituelles. Ce brassin spécial souvent agrémenté d’épices, était ensuite offert aux employés de la brasserie et à ses meilleurs clients pour être dégusté à la veille de Noël. La tradition s’est perpétuée et a fait de la Bière de Noël un moment fort du calendrier brassicole.