Des saisons, des bières

« En été, brasse qui peut et en hiver brasse qui veut ».

A chaque saison, sa bière : une brune dense moelleuse, riche en alcool pour l’hiver, une blanche ou une blonde bien fraîche richement houblonnée pour l’été.

Bière de Noël

Bière de Noël, étrenne des brasseurs

Depuis des siècles, les brasseurs préparent la Bière de Noël, dont la sortie incarne pour eux « le bouquet final » de la saison brassicole et annonce la fin de l’année, la fête, le partage.
Bière de tradition, légèrement sucrée, riche en goût et ronde en bouche, plus aromatique, un peu plus forte aussi (6% en moyenne), la Bière de Noël illustre le savoir faire et la richesse brassicole.

Elle fait son apparition mi-novembre, avec les premiers froids, elle réchauffe l’hiver de ses couleurs chatoyantes, allant du brun à l’acajou par sa robe, de son nez d’épices et d’écorces d’agrumes, ou de ses arômes de cannelle ou de caramel.

De la fraîcheur et du goût, la Bière de Noël est l’alliée des tables de fête.
Les mélanges de malts pâles et de malts torréfiés confèrent à la Bière de Noël une certaine force et une rondeur en bouche qui lui permettent de s’accorder avec les mets les plus fins. Aromatique et épicée, elle est généralement de couleur foncée, passant de l’ambrée à la brune.
Pour célébrer la fête, les Brasseurs de France font preuve de créativité avec des recettes simples, rapides et savoureuses, où le mariage avec la bière de Noël sera toujours de bon goût.

La Bière de Noël à table :

  • Etoile de Noël aux fruits secs
  • Brochettes de Saint Jacques
  • Mini cakes et bruschetta au magret fumé


Accéder à des recettes de fêtes à la bière de Noël

L’histoire de la Bière de Noël

La  Bière de Noël est une tradition brassicole séculaire, née dans le nord de l’Europe au XIème siècle. Les Maîtres brasseurs préparaient à l’automne leurs meilleurs brassins qu’ils laissaient mûrir plusieurs semaines, additionnés de nombreuses épices et aromates : écorces d’orange, cannelle, coriandre, gingembre, miel, agrumes… Cette bière si particulière, produite en quantité limitée, était destinée à leurs meilleurs clients, ainsi qu’aux villageois pour célébrer Noël et la fin de l’année.
Le brassage débutait le 29 septembre, à la fin de la dormance de l’orge, pour se finir à la Saint Georges. Les brassins et les tonneaux étaient alors numérotés au fur et à mesure du calendrier brassicole. Les récoltes de septembre, portant les numéros les plus bas, correspondaient aux premières bières de l’année. Les températures étant plus fraîches à cette période, le breuvage prenait le temps de mûrir durant de longues semaines. La Bière de Noël arrivait à maturité complète pour Noël, atypique et généreuse, épicée, riche en goût et plus houblonnée.
C’est ainsi que la Bière de Noël a traversé les siècles.

Au-delà de nos frontières : brassée un peu partout dans le monde, la bière de Noël a des saveurs internationales ! La Jouluolut finlandaise, la Jülol suédoise, l’Aass Pilsner norvégienne, la Julebryg scandinave, la Noche buena mexicaine, ou encore la Celebration ale californienne.

 

 

Bière de Printemps 

Bière de Printemps, annonciatrice du retour des premiers beaux jours

Le printemps pour les brasseurs, c’est aussi la naissance d’une légère et délicieuse blonde parfumée aux notes florales… appelée Bière de Printemps ou Bière de Mars.
Ephémère et légère, fruitée et aérienne, une robe dorée et limpide, une mousse fine et onctueuse, la Bière de Printemps s’invite à toutes les tables. Des terrasses aux restaurants, en passant par les premiers pique-niques printaniers, elle accompagne les premiers rayons du soleil et s’allie avec bonheur à la fraîcheur des premières salades, des légumes et des fruits nouveaux.

Il y a plusieurs siècles, cette bière dorée était brassée et gardée dans le froid naturel de l’hiver pour arriver à maturité au printemps.
Aujourd’hui, même si les brasseurs contrôlent parfaitement la température des caves tout au long de l’année, la Bière de Printemps reste le résultat d’une alchimie délicate. La variété des ingrédients naturels (eau, orge, houblon), associée au caractère unique de chacun des maîtres brasseurs font de cette bière un breuvage précieux et savoureux.

Réputée pour sa douceur, ses arômes subtils et sa légère amertume, la Bière de printemps est produite en quantité limitée et se déguste uniquement à partir du 1er mars et tout au long du printemps.

Déguster la Bière de Printemps :

Peu alcoolisée (entre 4,5 et 5,5°), elle se déguste fraîche, entre 3 et 6°.
Elle est disponible, à partir du 1er mars, à la pression dans le réseau CHR, ainsi qu’en bouteilles de 25, 33 ou 75 cl dans les grandes et les moyennes surfaces.

Reconnaître la Bière de Printemps :

A l’œil: par la qualité de sa mousse (fine, dense et compacte) d’un beau blanc crème, de ses bulles (légères et fines) et par sa transparence.
Au nez : en fonction de l’intensité de la dominance de ses arômes (houblon, malt, levure, ferment, céréales…) et de ses notes aromatiques (fleurs, épices, fruits, caramel, miel).
En bouche : par ses arômes et ses saveurs. Une légère amertume adoucie par un petit goût sucré et acidulé qui rappelle la légèreté de la saison.

La Bière de Printemps à table :

  • Petits sandwiches croustillants au crabe, crème fouettée à la Bière de Printemps
  • Salade fraîcheur d’asperges vertes et crevettes à la Bière de Printemps
  • Soupe pétillante de fruits à la bière de printemps


Accéder à des recettes à la bière de Printemps
 

L’histoire de la Bière de Printemps

La Bière de Printemps, longtemps appelée bière de mars, a fait son apparition il y a près de 600 ans à Arras, dans le Nord de la France. Pour sortir des frimas de l’hiver, les maîtres brasseurs préparaient une bière fraîche et légère. Elaborée à partir des malts issus des dernières récolte d’orge, et des houblons fraichement cueillis, cette bière dorée était brassée et gardée dans le froid naturel de l’hiver pour arriver à maturité au printemps.
Elle faisait alors l’objet de grandes festivités. Toute une procession se mettait en place, les tonneaux de bière arrivaient aux portes des tavernes, dont le dessus des portes était décoré pour l’occasion de couronnes de Genévrier.

 

 

Bière en été

Lorsque les beaux jours arrivent, la bière fraîche, pétillante, dorée… s’invite entre salades, sandwiches, légumes et fruits frais et offre une sensation unique de désaltération.
Blonde, blanche, ambrée, avec ou sans alcool, en boîte, en bouteille ou en mini fût, la bière, boisson caméléon, se prête à tous les scénarios de l’été, grâce à la praticité et à la variété de ses contenants. En tête, le pique-nique chic, mais pas compliqué.

La Bière à nos tables d’été :

  • Duo de rillettes de la mer
  • Assortiment de mini pitas
  • Petites brochettes de melon au jambon