Tour du monde de la bière

economie

Boisson la plus consommée dans le monde après l’eau et le thé, riche de sa diversité de goûts, de couleurs, d’odeurs, la bière est un produit universel ! Chaque pays a sa bière, il y en a des milliers brassées aux quatre coins de la planète. La bière vous invite au voyage…

Afrique

Deux visions de la bière en Afrique sont à évoquer. La première concerne les brasseries implantées dans la quasi-totalité des pays, qui produisent des bières blondes à fermentation basse. La seconde tient à l’existence de nombreuses préparations autochtones, rurales ou urbaines, familiales ou artisanales, de boissons amylacées et fermentées, que l’on peut désigner sous le vocable générique de dolos. Ces dolos donnent une grande vitalité sociale et une réalité économique indiscutable à ce que les économistes nomment le secteur informel.

Les bières autochtones : les bières africaines, tirées de céréales et autres amylacées locaux, sont tout autant nourritures que boissons. Largement plurimillénaires, les bières d’éleusine et de sorgho sauvage en Afrique centrale et orientale ont été brassées avant les bières de froment et d’orge. Le point commun de ces bières est d’être préparées par des femmes, ces bières à base de céréales sont des boissons festives et collectives qui accompagnent aussi bien les rites d’initiation que les mariages ou les cérémonies mortuaires. Pour de nombreuses ethnies africaines, les bières traditionnelles jouent un rôle culturel et social essentiel dans la cohésion sociale.

Les bières blondes à fermentation basse : presque tous les états africains ont leur brasserie. Les Africains ont pris l’habitude de consommer les mêmes bières qu’en Occident. Brassées sur place dans des usines, à partir de matières premières importées, elles constituent un marché florissant.

Elles n’ont pas encore remplacé totalement les multiples bières traditionnelles locales, préparées à base de mil ou de sorgho, comme la dolo du Burkina Faso.

Des préparations à base de maïs ou de manioc comme le munkoyo dans les régions du Shaba (République Démocratique du Congo) ou du nord de la Zambie sont également appréciées.

Parfois les bananes participent au brassage, comme en Ouganda, au Burundi ou au Rwanda. Elles produisent une bière épaisse, assez trouble, un peu acide, très nutritive, vitaminée et peu alcoolisée. Elle se boit au chalumeau, à partir d’une calebasse. Au Zaïre, on préfère le parfum des patates douces, alors qu’au Niger la bière de mil aurait même des pouvoirs divinatoires !

Amérique du Nord

L’Amérique du Nord produit des bières légères. Depuis 1985, des microbrasseries apparaissent. La tendance est aux bières hypocaloriques et aux micro-brasseries, où de nombreux brasseurs amateurs  dynamisent ce secteur et se livrent à toutes sortes d’expériences : bières aux fruits, aux fleurs, aux épices…

Amérique du Sud

En Amérique du Sud, les bières blondes à fermentation basse se sont imposées. On trouve aussi des fabrications de bières locales au goût plus typé, telle que la Tecate au Mexique, qui se boit avec du sel et du citron comme la Tequila, la Cuzco au Pérou, la Brahma et l’Antartica au Brésil. Il existe aussi de nombreuses boissons fermentées traditionnelles préparées à partir des céréales, comme les chichas (bières de maïs des Incas) ou le Cachiri (bière de manioc des Amérindiens). Au Pérou on y glisse des graines de quinoa mâchées par les femmes, en Argentine du caroubier, au Paraguay de l’igname. Au sud du Chili, les graines d’araucaria servent à la fabrication de bière, le Cachiri guyanais se fait quant à lui, à partir de manioc.

Japon

Au Japon, les bières sont des lagers très légères, inspirées de l’Occident. Un « must » sur le poisson cru.

Chine

En Chine, le développement économique a permis l’essor de la consommation de la bière. Depuis 2005, la Chine est le 1er pays producteur et consommateur de bière dans le monde.
La Tsin Tao est la bière chinoise la plus connue à l’étranger. Elle est brassée pour 70% avec de l’orge, et à 30% avec du riz.

Inde

En Inde, la bière est à base de riz décortiqué, blanchi et cuit à la vapeur. Des herbes sont parfois rajoutées pour la parfumer.

Pays du pourtour méditerranéen

Les pays du pourtour méditerranéen sont amateurs de bières typiques, de saveurs cachées et de festivités. Précurseurs en termes d’associations « bière et mets », les Espagnols apprécient tout particulièrement les blondes dorées et légères pour accompagner tapas et jambon de Serrano.

Pays du Nord de l’Europe

Les pays du Nord de l’Europe produisent des bières d’une grande diversité. Parmi les plus gros consommateurs et producteurs, on trouve l’Allemagne, la Belgique, la Grande-Bretagne
En Grande-Bretagne, vous la consommerez à température ambiance et peu gazeuse. Ce sont les bières de fermentation haute, les ales, qui sont les plus consommées. Ce sont des bières assez douces, des brunes foncées aux rousses. Depuis une trentaine d’années, la consommation de bière blonde (appelée lager) a dépassé celle des bières traditionnelles anglaises (appelées bitter). Avec le mouvement des real ales (bières authentiques), lancé dans les années 1960, la plupart des pubs anglais proposent des real ales à la pompe. Celles-ci sont non pasteurisées, sans CO² ajouté, et brassées selon des méthodes traditionnelles.

La bière, en Allemagne, est le produit phare et historique du secteur agroalimentaire. Les Allemands l’aiment blonde et fortement houblonnée. C’est le territoire des lagers et des pils, bières blondes fortement houblonnées de fermentation basse, plutôt acides. Elles sont les plus consommées et représentent les deux-tiers des ventes. On y trouve également des altbier, bières de fermentation haute, troubles et ambrées ; des bockbier, bières blondes ou ambrées, fortes, et de fermentation basse et de nombreuses autres bières de spécialité.

Surnommée par de nombreux amateurs « paradis de la bière », la Belgique est un pays de longue tradition brassicole. Ses bières sont célèbres dans le monde entier. Les Belges aiment lui octroyer une pointe d’acidité. Ils boivent surtout des pils, des bières trappistes, des bières d’abbaye, les gueuzes et autres lambics.

L’Irlande est, avec la Tchéquie, la nation en tête de la consommation de bière. C’est la patrie de la stout, une bière noire coiffée d’une mousse blanche. Cette bière y est considérée comme la boisson nationale. Dense sans être trop alcoolisée, la stout est aujourd’hui ce qui symbolise le mieux l’idée de « pain liquide ».

Les hollandais la consomment blonde et légère.

La France, à mi-chemin entre les pays de la bière et ceux du vin, produit surtout des lagers fabriquées industriellement. La production de bières artisanales y est aussi en constante progression, en témoigne le nombre croissant de micro brasseries et de brasseries artisanales.

Pays de l’Europe centrale

En Europe centrale, la plupart des bières sont de fermentation basse. Les pils produites en Tchécoslovaquie sont riches en houblon, blondes et claires.

Pays de l’Europe de l’Est

En Europe de l’Est, la bière y est aussi très répandue. Elle tend peu à peu à se substituer au kwas ou kwass traditionnel. Cette boisson fermentée, pétillante et légèrement alcoolisée est encore très populaire en Russie, en Ukraine, en Biélorussie et dans d’autres pays d’Europe centrale et de l’Est.