Une filière d’excellence

paysage

La filière brassicole est un exemple unique en Europe de filière organisée. Riche d’une grande diversité de métiers et de savoir-faire, elle est entièrement tournée vers la qualité et la sélection des meilleures variétés.

La France, terre de bières et d’art de vivre, est fière de sa filière brassicole. De la moisson d’orge au verre de bière, elle représente une longue chaîne de métiers qui permet de transformer l’orge et le houblon en demi à déguster au zinc ou chez soi.

Filière agro-alimentaire majeure par son poids agricole et ses circuits de distribution, elle est un débouché économique essentiel pour l’agriculture en France. De « l’épi au demi », elle représente, en effet,  près de 64 000 personnes pour un chiffre d’affaires de 12 milliards d’euros.

De nos jours où tant de boissons n’ont ni passé ni culture, le travail des agriculteurs, malteurs, producteurs de houblons, et brasseurs, qui a permis à la bière de traverser les siècles, est à souligner.

La  recherche constante de qualité est le levier qui permet à la filière brassicole française d’être un exemple unique de filière organisée en Europe.

Depuis Pasteur (19ème siècle) et ses études destinées à améliorer la qualité des bières, les brasseurs travaillent avec des scientifiques dans l’unique but de rechercher l’excellence à tous les stades :

  • Dans la sélection des variétés d’orge
  • Dans la mise au point des meilleurs malts
  • Dans l’élaboration des meilleures bières.

 

La France est le premier pays producteur d’orges de brasserie en Europe, le premier exportateur mondial de malt, et grand exportateur de bières, contribuant ainsi très positivement à la balance commerciale du pays.